Démence F00
Diagnostic en médecine générale

diagnostic de la démence à l'intention du médecin généraliste traitement de la démence à l'intention du médecin généraliste

Présentation des symptômes

  • Les patients peuvent se plaindre de troubles de la mémoire ou de symptômes dépressifs.
  • Les familles peuvent demander de l'aide :
    • au début de la démence, car elles ont observé une défaillance de la mémoire, une modification de la personnalité, du caractère ou du comportement.
    • au cours des derniers stades, en raison d'une confusion, d'errance ou d'idées délirantes.
    • pour un placement.
  • Une hygiène défectueuse chez une personne âgée peut refléter une altération des fonctions cognitives.

Éléments diagnostiques
(constatés par le sujet ou ses proches)

  • La démence est une pathologie qui touche principalement les personnes âgées.
  • Les déficits cognitifs s'installent le plus souvent insidieusement, ou s'inscrivent dans la continuité d'un épisode dépressif ou confusionnel.
  • Déclin cognitif : mémoire récente et apprentissage, réflexion, jugement, orientation dans le temps et l'espace, langage et adaptation sociale ; la vigilance est conservée (contrairement au Delirium).
  • Perte du contrôle émotionnel : le patient est facilement perturbé et présente des émotions fluctuantes.
  • Fluctuations thymiques : le patient semble souvent apathique ou désintéressé. Toutefois, il peut aussi paraître alerte et présent, malgré les déficits cognitifs, voire euphorique.
  • Sentiment de persécution, pouvant aller jusqu'à un délire hallucinatoire.
  • Pour évaluer le déclin cognitif :
    • Les premiers signes se traduisent en général par des troubles de la mémoire : difficultés à se rappeler les noms propres, à suivre une histoire, à trouver le bon mot. Ces difficultés sont constatées par le patient ou par ses proches. Ces troubles sont fréquents et bénins chez la personne âgée, mais leur aggravation peut révéler une évolution démentielle.

      Il est donc important de surveiller l'évolution des capacités cognitives, à l'aide de tests standardisés et en prenant l'avis du patient et de ses proches.

    • Test de dépistage standardisé : MMSE1.

Diagnostic différentiel

  • Examinez le patient pour trouver une cause curable et réversible au syndrome démentiel (10% des cas). Par exemple :
    • déshydratation et troubles métaboliques
    • carence en vitamine B12 ou en acide folique
    • hypothyroïdie.
    • hydrocéphalie à pression normale
    • hématome sous-dural
    • contamination par le VIH, syphilis tertiaire
  • Certains médicaments prescrits ou la consommation d'alcool peuvent affecter la mémoire et la concentration.
  • La dépression constitue le principal diagnostique différentiel d'une démence, et en est parfois un prodrome. L'évolution sous un traitement antidépresseur peut aider au diagnostique. Consultez la section sur la Dépression.
  • Une aggravation brutale de l'état psychique peut traduire une atteinte organique ou une intoxication médicamenteuse. En cas de confusion mentale, variation rapide de l'attention ou du comportement, consultez la section sur le Delirium.

Références et lectures recommandées

1 MMSE : www.urml-bretagne.fr