Troubles psychotiques aigus F23
Diagnostic en médecine générale

diagnostic des troubles psychotiques aigus à l'intention du médecin généraliste traitement des troubles psychotiques aigus à l'intention du médecin généraliste

Présentation des symptômes

  • Les patients peuvent souffrir de :
    • croyances ou peurs étranges, émotions désadaptées ;
    • pensées et propos bizarres ;
    • entendre des voix.
  • Les familles peuvent demander de l'aide suite à des changements de comportement inexpliqués (bizarrerie, retrait social, comportement soupçonneux ou menaçant...).
  • Les troubles peuvent avoir débuté suite à une consommation de toxiques ou à un choc psychologique.

Éléments diagnostiques

  • Survenue récente de :
    • Délire :
      • idées délirantes à thématiques multiples : persécutoires, mégalomaniaques, mystiques... (par exemple : le patient pense avoir été empoisonné par des voisins, être au coeur d'un complot ou investi d'une mission divine...) ; syndrome d'influence (un être extérieur ou imaginé contrôle le patient).
      • hallucinations : le plus souvent auditives, avec des sons ou des voix extérieures ou intérieures au patient. Parfois hallucinations psychiques, visuelles ou cénesthésiques.
      • intuitions et imagination délirantes (par exemple : le patient pense que la TV ou la radio parle de lui, ou s'adresse directement à lui).
      • l'adhésion au délire est variable, parfois majeure.
    • Troubles du cours de la pensée : discours étrange ou décousu, illogisme.
    • Emotions et sentiments émoussés ou désadaptés ; labilité émotionnelle.
    • Troubles du comportement : bizarrerie, repli social, auto et hétéro-agressivité, voyage pathologique...

Diagnostic différentiel

  • Pensez à éliminer toute intoxication aigüe aux psychotropes.
  • Si les troubles de la vigilance et les hallucinations, en particuliers visuelles, sont au premier plan, consultez la section Délirium.
  • Si l'excitation psychomotrice est majeure et si les troubles du cours de la pensée et les hallucinations sont au second plan, le patient peut souffrir d'un épisode maniaque. Consultez la section sur le Trouble affectif bipolaire.
  • Si la tristesse et les cognitions dépressives (pessimisme, sentiment de culpabilité et de nullité) sont majeures et si les troubles du cours de la pensée et les hallucinations sont au second plan, consultez la section sur la Dépression.
  • Si les symptômes psychotiques sont récurrents ou chroniques, consultez la section sur Troubles psychotiques chroniques/Schizophrénie.