Trouble panique F41.0
Diagnostic en médecine générale

diagnostic du trouble panique à l'intention du médecin généraliste traitement du trouble panique à l'intention du médecin généraliste

Présentation des symptômes

  • Les patients souffrent d'épisodes d'angoisse aigus associant symptômes physiques (douleurs thoraciques, étourdissements, difficultés respiratoires...) et psychologiques (peur de mourir, de perdre le contrôle, de devenir fou...). Une consultation approfondie peut révéler les éléments diagnostiques répertoriés ci-dessous.

Éléments diagnostiques

  • Attaques brutales d'angoisse ou de peur.
  • Ces attaques peuvent être déclenchées par un stress ou être spontanées, parfois pendant le sommeil.
  • Elles associent des symptômes physiques (palpitations, douleurs thoraciques, sensations d'étouffement, estomac barbouillé, étourdissements...) et psychologiques, en lien avec les manifestations physiques (avoir une crise cardiaque, peur de mourir asphyxié...) ou non (sensation de danger imminent, peur de devenir fou, sensation d'irréalité, modifications perceptives...).
  • Les symptômes apparaissent brutalement, atteignent une intensité maximale en quelques minutes et décroissent de façon progressive, n'excédant pas en général une heure et laissant le patient épuisé.
  • Si les attaques de panique se répètent, elles peuvent entraîner à terme une peur des récidives (anxiété anticipatoire : " la peur d'avoir peur ") et des conduites d'évitement des lieux où elles se sont produites ou de tout lieu où le patient se sentirait incapable de les gérer (agoraphobie), constituant alors un trouble panique.
  • Il est aussi possible que les patients évitent certains exercices ou activités qui provoquent des sensations physiques rappelant celles des attaques de panique.

Diagnostic différentiel

  • Plusieurs pathologies peuvent entraîner des symptômes similaires à ceux des attaques de panique (hypoglycémie, arythmie cardiaque, embolie pulmonaire, angine instable, thyrotoxicose...). Il est nécessaire d'étudier les antécédents médicaux du patient et d'effectuer un examen clinique complet avant d'envisager une origine psychologique aux attaques de panique.
  • Si les attaques se produisent uniquement dans certaines situations effrayantes ou si le patient développe des conduites d'évitements importantes (agoraphobie), consultez la section sur les Troubles phobiques.
  • Si vous observez un abaissement de l'humeur ou une tristesse, consultez la section sur la Dépression. Le trouble panique peut être une cause ou une conséquence d'un épisode dépressif.