Troubles du comportement alimentaire F50
Diagnostic en médecine générale

diagnostic des troubles de l'alimentation à l'intention du médecin généraliste traitement des troubles de l'alimentation à l'intention du médecin généraliste

Présentation des symptômes

  • Les patients consultent car ils sont préoccupés par des excès en matière d'alimentation ou par un contrôle excessif de leur poids. Pour contrôler leur poids, les patients peuvent se faire vomir et/ou recourir à des médicaments de régime, des diurétiques ou des laxatifs.
  • Les proches peuvent demander de l'aide face à une perte de poids, des vomissements ou une aménorrhée.

Éléments diagnostiques

  • Caractéristiques communes aux troubles du comportement alimentaire :
  • Peur irraisonnable de devenir gros ou de prendre du poids ;
    • Efforts considérables pour perdre du poids : régimes stricts, jeûne, purges (le patient tente d'éliminer la nourriture en se faisant vomir ou en utilisant des laxatifs, des lavements ou des diurétiques), exercice physique excessif ;
    • Estime de soi influencée de manière exagérée par le poids et l'aspect corporel ;
    • De nombreux patients nieront que leur poids ou leurs habitudes alimentaires représentent un problème.
  • Les patients souffrant de boulimie présentent souvent les caractéristiques suivantes :
    • Indice de masse corporel (IMC) le plus souvent normal, quelques fois léger surpoids ;
    • Crises de boulimie : besoin impérieux et soudain d'ingurgiter de grandes quantités de nourriture, avec un sentiment de perte de contrôle pendant la crise et un sentiment de culpabilité après. Secondairement à ces crises, comportements compensatoires inadaptés (vomissements, prises médicamenteuses...).
  • Les patients souffrant d'anorexie mentale présentent souvent les caractéristiques suivantes :
    • Indice de masse corporelle diminué (IMC < 17)
    • Régime draconien et efforts considérables pour perdre du poids en dépit d'un poids très bas.
    • Image déformée de leur corps (croyance irrationnelle selon laquelle leur corps est trop gros).
  • Un même patient peut présenter conjointement des troubles boulimiques et anorexiques.
  • Complications somatiques fréquentes : désordres hydro-électriques (hypokaliémie particulièrement), métaboliques (hypoglycémie) ou endocriniens (aménorrhée), hypotension et troubles cardio-vasculaires, insuffisance hépatique ou rénale, complications liées aux vomissements, aux prises médicamenteuses, complications de la dénutrition...
  • Complications psychiatriques fréquentes : dépression avec idéations suicidaires, anxiété, idées obsessionnelles.
  • Les troubles du comportement alimentaire concernent en grande majorité les femmes, en particulier les jeunes et les adolescentes.

Diagnostic différentiel

  • Une dépression peut comporter au second plan des troubles du comportement alimentaire. Si vous observez des symptômes dépressifs associés, consultez la section sur la Dépression.
  • Un épisode psychotique peut comporter des troubles et une bizarrerie du comportement alimentaire. Si vous observez des idées délirantes ou des hallucinations, consultez la section sur les Troubles psychotiques aigus.