Troubles hyperkinétiques F90
(trouble déficit de l'attention/hyperactivité)
Diagnostic en médecine générale

diagnostic des troubles hyperkinétiques à l'intention du médecin généraliste traitement des troubles hyperkinétiques à l'intention du médecin généraliste

Présentation des symptômes

  • Les parents amènent leurs enfants en consultation car ces derniers ne peuvent rester assis sans bouger, sont perpétuellement en mouvement, ont des difficultés à patienter et n'écoutent pas ce qu'on leur dit. Ils ont des difficultés de concentration et souffrent souvent d'échecs ou de problèmes sociaux à l'école.

Éléments diagnostiques

  • Les enfants éprouvent de grandes difficultés à maintenir leur attention (ils n'arrivent pas à se concentrer très longtemps et changent rapidement d'activités, sans en finir aucune).
  • Ils sont plus excités et remuants que les autres enfants. Cet excès d'énergie est encore plus apparent lors des activités calmes (classe, heures de repas).
  • Ils sont impulsifs, n'arrivent pas à attendre leur tour et agissent sans réfléchir. Ils peuvent être imprudents et sujets aux accidents.
  • Leur comportement social manque de réserve et d'inhibition, fait d'autant plus marquant avec les adultes.
  • Ils enfreignent les règles souvent plus par manque de réflexion que par opposition ou provocation délibérée. Ils peuvent faire l'objet de rejets de la part des adultes (problèmes de discipline) mais aussi des autres enfants.
  • Ces caractéristiques s'expriment dans toutes les situations : à la maison, à l'école, lors des jeux...
  • Les troubles peuvent se révéler lors des premières interactions sociales (à partir de 2 ans).

Evitez un diagnostic prématuré. Une activité élevée n'est pas nécessairement anormale.

Diagnostic différentiel

  • Envisagez la présence de :
    • pathologie organique (par exemple : épilepsie, syndrome d'alcoolisation foetal, maladie thyroïdienne) ;
    • détresse émotionnelle associée à une anxiété ou une dépression ;
    • autisme, déficience des fonctions sociales et comportements stéréotypés ;
    • troubles envahissants du développement ;
    • troubles des conduites ;
    • retard mental modéré ou difficultés d'apprentissage spécifiques.
  • Les comportements hyperactifs peuvent être provoqués par des problèmes de relations parents-enfants ou en être à l'origine. Il est donc important d'évaluer les relations familiales.