Trouble anxieux et dépressif mixte F41.2
Prise en charge en médecine générale

traitement du trouble anxieux et dépressif mixte à l'intention du médecin généraliste diagnostic du trouble anxieux et dépressif mixte à l'intention du médecin généralistee

Information importante pour le patient et sa famille

  • Le stress et l'inquiétude ont de nombreuses conséquences physiques et mentales.
  • Les symptômes ne sont pas une preuve de faiblesse ou de paresse : les patients s'efforcent généralement au mieux de les surmonter.

Conseils spécifiques à l'intention du patient et de sa famille

  • Pratiquer une activité physique régulière, respecter une hygiène du sommeil et alimentaire sont généralement très bénéfiques.
  • Encouragez le patient à faire quotidiennement des exercices de relaxation pour atténuer la tension nerveuse et ses symptômes.
  • Conseillez lui d'organiser des activités apaisantes, distrayantes et agréables. Reprenez les activités qui ont été positives dans le passé.
  • Utilisez les principes des thérapies comportementales et cognitives pour la gestion de l'anxiété :
    • Situations générales : identifiez les inquiétudes excessives ou les pensées pessimistes et envisagez des stratégies pour raisonner ces pensées négatives. Par exemple : si la fille d'une patiente a cinq minutes de retard au retour de l'école, la patiente va penser qu'il lui est arrivé quelque chose. Lorsque la patiente commence à s'inquiéter, vous devez lui apprendre à penser " Je commence de nouveau à me laisser envahir par l'inquiétude. Elle a seulement quelques minutes de retard et devrait arriver rapidement ".
    • Situations problématiques : Discutez avec le patient de ses pensées et réactions face aux situations angoissantes/déprimantes. Réfutez les pensées erronées (pensées catastrophiques, sentiment d'impuissance et de solitude...) et renforcez les stratégies positives de gestion des problèmes/situations, pour que le patient puisse avoir une impression de maitrise de son problème/situation (technique de résolution de problèmes) ;
      Par exemple : un patient consulte car il souffre d'anxiété chronique, de nausées et d'insomnie. Ces symptômes ont débuté après l'établissement d'un diagnostic d'asthme chez son fils et ils augmentent lorsque son fils a des crises.
      Rassurez le patient quant ses symptômes et à la pathologie de son fils et envisagez certaines démarches que le patient pourrait entreprendre dans les semaines suivantes, telles que :
           - Apprendre les méthodes de gestion des crises d'asthme.
           - Rencontrer des professionnels de santé pour en savoir plus sur les manifestations et le traitement de l'asthme.
           - Rencontrer des associations de malades, échangez ses expériences avec les parents d'autres enfants asthmatiques...

Traitement

  • Les antidépresseurs ne sont pas recommandés en première intention1, privilégiez l'hygiène de vie (sommeil, activité physique, alimentation équilibrée), la relaxation et les psychothérapies.
  • Des anxiolytiques peuvent être prescrits pour une durée limitée en cas d'insomnie ou de symptomatologie anxieuse invalidante.

Consultation spécialisée

  • S'il existe un risque suicidaire, envisagez une consultation spécialisée et une hospitalisation.
  • Si le patient continue de souffrir de symptômes importants en dépit du traitement présenté ci-dessus, consultez les conseils de gestion pour la Dépression et l'Anxiété généralisée. Appliquez ces conseils au cours de votre consultation.

Ce qu'un médecin pourrait dire à une personne souffrant d'un trouble anxieux et dépressif mixte.

Références et liens

1 Recommandations adultes de l'Afssaps : Bon usage des médicaments antidépresseurs dans le traitement des troubles dépressifs et des troubles anxieux de l'adulte :
http://www.afssaps.fr/var/afssaps_site/storage/original/application/4541761eb43e6042b30470ef558862b4.pdf.