Troubles de l'énurésie F98.0
Prise en charge en médecine générale

traitement de l'énurésie à l'intention du médecin généraliste diagnostic de l'énurésie à l'intention du médecin généralistee

Information importante pour le patient et sa famille

  • Le plus souvent, l'énurésie primaire correspond à un retard spécifique du développement, souvent héréditaire. Elle est la conséquence d'un retard d'activation des réflexes neuromusculaires contrôlant la vessie (" immaturité vésicale ").
  • L'énurésie primaire est rarement due à des troubles d'ordre psychologique (de l'enfant ou familiaux), mais ces troubles peuvent par contre venir compliquer et aggraver son évolution.
  • L'énurésie secondaire peut traduire un trouble d'ordre psychologique (choc émotionnel, difficultés familiales, changement de mode de vie...).
  • Les perspectives sont positives. Le traitement est souvent efficace.
  • L'énurésie ne dépend pas du contrôle volontaire de l'enfant ; l'enfant n'est pas éveillé lorsqu'il urine la nuit.
  • Les punitions et les réprimandes n'aideront pas l'enfant et peuvent accroître ses troubles émotionnels et par conséquent l'énurésie.

Conseils spécifiques à l'intention du patient et de sa famille

  • Evitez les boissons deux heures avant le coucher.
  • Dites à l'enfant d'aller aux toilettes avant de se coucher, par contre ne le réveillez pas la nuit pour qu'il y aille.
  • Rendez l'enfant acteur de son propre traitement. Si possible, il devrait prendre des responsabilités face à ses problèmes et à leur gestion (par exemple : changer la literie, mettre les vêtements au sale...).
  • Faites-lui tenir un calendrier répertoriant ses nuits sèches, et félicitez-le pour ses progrès.
  • Rassurez l'enfant s'il est anxieux à l'idée d'aller aux toilettes dans certaines situations (par exemple : la nuit ou en dehors du domicile).
  • Des exercices pour améliorer le contrôle sphinctérien peuvent être utiles (résister à l'envie d'uriner pendant des durées de plus en plus longues, se retenir d'uriner au milieu de la miction).
  • Si besoin, de simples systèmes d'alarmes avertiront l'enfant des mictions nocturnes et peuvent aider à améliorer le contrôle de la vessie. Assurez-vous que l'enfant se réveille et se rende aux toilettes lorsque l'alarme se déclenche. La durée nécessaire d'utilisation peut aller jusqu'à 12 semaines.

Traitement

  • Les traitements médicaux incluent les tricycliques (imipramine, clomipramine) et la desmopressine.

Consultation spécialisée

  • Envisagez une consultation en pédopsychiatrie si :
    • l'énurésie est associée à une pathologie psychiatrique, un conflit familial sérieux ou à un trouble émotionnel sévère ;
    • le problème persiste au-delà de l'âge de 10 ans.
  • Envisagez une consultation chez en urologue en cas d'infection urinaire, d'incontinence persistante durant la journée ou d'un jet urinaire anormal.

Ce qu'un médecin pourrait dire au(x) parent(s) d'un enfant souffrant d'énurésie.